Candide années 2000, une coïonnerie philosophique

 



 

La Cie André Morel et Voltaire

Ce travail s'inscrit dans une double continuité, une continuité théâtrale et une continuité d'écriture.


                                                                                                                              

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                            

 

 

                    Sculpture : Sabrina Gruss

 

Continuité théâtrale

Adaptation et mise en scène de
Candide ou l'optimisme
( Spectacle diffusé par France-Culture et Radio Pékin, 500 représentations en France et à l'Etranger ).


Lectures mises en espace de :
 L'Ingénu
 L' Affaire Calas
Tancrède
 La Poésie de Voltaire
 Des satires de Voltaire



Continuité d'écriture


Texte et mise en scène de
"Voltaire, l'Aubergiste de l'Europe" pour le Comité des Célébrations du tricentenaire de la naissance de l'auteur ( Genève - Ferney).

 

La Pièce

L'argument

Voltaire, apprenant que le Château de Ferney est vendu à l'Etat, envoie Candide récupérer une lettre cachée dans son Eglise… Avant de pouvoir accomplir sa mission, Candide va vivre de "nouvelles aventures". Il les fait indirectement partager à ses condisciples qui l'attendent sur la scène d'un Théâtre.

L'esprit   

C'est le regard d'un Homme généreux qui découvre le monde actuel, l'extraordinaire avancée de ses technologies mais aussi le caractère immuable de la violence.

Quelques thèmes

Afghanistan, Corée du nord, villes sécuritaires, manipulations génétiques, mines antipersonnelles…
 

Les étapes

De la Turquie à Genève, en passant par l'Afghanistan, l'Afrique, les USA, le Brésil, Paris et Ferney.
 

La forme

Emotion, indignation, humour et suspense jusqu'à "l'incroyable révélation".
 

 

Extraits de presse   

 

André Morel, irrésistible Candide 2000. Danielle Carraz - La Provence.


Mais si cette fable, rythmée en diable, laisse la place à l'émotion et aux moments poignants, elle fait aussi la part belle à l'humour. Et Morel, réjouissant auteur, incarne parfaitement le ressusciteur médiatique-marionnettiste…
Dans la langue de Morel, tout devient drôle, truculent, jubilatoire même. Jusqu'au dénouement surprise.

Nedjma Van Egmond - La Provence.


La primeur d'un savoureux cru satirico-philosophique. Alice Hygoulin - La Gazette.

André Morel est habité par l'âme de Voltaire. Il mène le récit avec cette même souplesse tortueuse, n'épargnant ni les méandres, ni les rebondissements cocasses jusqu'au scoop présenté par Rachid Arhab.    Mitzi Gerber - Le Dauphiné.


Une pièce enlevée que la chute vient transcender. Fabien Bonnieux - Le Comtadin.


C'est le théâtre résistant, conscient, éveilleur, comme doit l'être tout art. Marie-France Champeau - L'Olivié.


Un texte bien ciselé, débordant d'idées. Hervé Reynaud - La Marseillaise.

Cette pièce est un sublime hommage à Voltaire. Une délicieuse renaissance de Candide…Au bout d'une heure, c'est l'euphorie. Sophie Bauret. Le Dauphiné.

C'est un parcours à la fois terrible et merveilleux... Suzanne Bel

 

retour page lectures